Accueil 9 Le web 9 9 erreurs fréquentes des sites web des indépendants

9 erreurs fréquentes des sites web des indépendants

Café sur le point de se renverser

Tu sens que ton site web manque d’un truc, mais tu ne saurais pas mettre le mot dessus ? J’ai peut-être ta réponse et de quoi débloquer ta situation.

Je préfère commencer cet article par le fait que c’est ok. C’est ok de ne pas être parfait. C’est même normal ? Et donc de même pour ses outils.

Faire avant de parfaire 🙂

Bref, j’ai eu l’occasion d’échanger avec plusieurs indépendants ayant déjà un site. Et j’ai regroupé les principaux retours, et les principales erreurs fréquentes qui revenaient et les solutions simples et rapides à mettre en place.

Je les ai triées en 3 catégories : contenu, visuel et technique.

#Le contenu

Erreur 1 : Un contenu qui ne répond pas aux attentes

Mise en page en avant

Tu as investi du temps et des efforts dans la création de ton site web, mais il y a quelque chose qui manque. Le contenu ne semble pas atteindre véritablement tes visiteurs. Est-ce que tu as vraiment réfléchi à ton contenu et à comment ton futur client visite ton site ?

Imagine, tu t’intéresses à un sujet en particulier : améliorer ton site. Tu atterris sur un site web d’un indépendant et là en premier titre, en grand “Bienvenue, je m’appelle Jean-Eude”. Désolé Jean-Eude, mais je n’en ai rien à faire de ton petit nom. Tu ne me rassures pas du tout là.

Revenons avant cette frustration, quelle était ton intention : avoir des informations pour améliorer ton site. Donc si on reformule simplement le titre en : “Prenez le recul d’améliorer votre site pour plus d’efficacité” tout de suite, on se sent un peu plus concerné.

La différence : on parle de toi et pas de Jean-Eude. On parle de ce que tu traverses, de ta problématique ! Jean-Eude vient après 😉

Pour éviter de passer à côté de la plaque, je te propose de réfléchir sur ces points :

Définir un objectif à ton site

Qu’est-ce que tu veux qu’il représente, est-ce que tu veux informer, vendre, obtenir des mails ?

w

Comprendre qui sont tes clients et ce qu’ils attendent

Définis clairement ta cible avec laquelle tu souhaites travailler. Puis demande-leur directement (rien de mieux que la communication✨) ou en regardant les intentions de recherche de Google via différents outils : answerthepublic, alsoasked. Le but que l’information vienne de façon intuitive.

Erreur 2 : Pas de “Call to action”

Bouton qui dessert un objectif

Le fameux “Call to action” ou appel à l’action en bon français, désigne ces petits boutons qui amènent vers une action désirée comme un formulaire de contact, la prise de rendez-vous, l’achat, etc.

Une erreur commune est de les enlever, car on pense ennuyer nos utilisateurs avec ces boutons. Mais au final, ils servent avant tout de rappel. Répéter une chose, c’est avoir plus de chance qu’il soit mémorisable. Il faut savoir guider vers la réalisation de ton objectif.

Admettons, tu nous expliques à la perfection ce que tu fais, ce que tu réalises, tes bénéfices, etc. Mais on clique où ? Amène ta réflexion quelque part.

Si tu as travaillé ton contenu sur ton site, il faut qu’il serve à l’objectif.

Imagine que tu entres dans un restaurant et personne ne te guide vers les tables disponibles, personne ne te propose un menu. Tu risques de perdre des opportunités.

Quelques conseils :

Des CTA souvent, mais pas tout le temps

Dans l’idéal, il faut en mettre à chaque fois que tu amènes un argument “fort” et engageant, dans les faits, il peut être mis environ tous les 2 à 3 sections

Des CTA impactant qui suivent l’objectif

Il faut qu’il soit court, concis et descriptif ! Donne envie de cliquer, décris ce qui attend après le clic. Spoiler “en savoir plus” n’est pas très bien descriptif. Petit bonus, pour un même lien garde le même texte.

Erreur 3 : Une navigation compliquée

Interrogation dans une page web

Parfois, c’est un menu surchargé, d’autres fois, ce sont des liens dans tous les sens qui n’ont aucun sens, et dans certains cas c’est un véritable jeu de piste.

Bref, je suis sûr que tu as déjà été face à ça, et que tu ressens à quel point ce n’est pas agréable d’être laissé seul dans une jungle de lien sauvage. Ça prouve à quel point c’est important, de savoir naviguer dans un site et avoir des repères clairs.

Après, ça peut être difficile à déceler quand c’est “clair pour nous”. Et dans ce cas-là, je t’invite à lire ou relire l’erreur 1 : un contenu qui ne répond pas aux attentes des utilisateurs, où déceler l’intention de recherche reste primordial.

Quelques conseils :

Appel à un ami ou juste du recul

Demande à quelqu’un qui n’a rien à voir avec ton projet si c’est facile d’accéder à tel ou tel information. Prends du recul et fais le même exercice. Des fois, on a juste la tête dans le guidon, et c’est compliqué de pédaler. Un regard neuf ou extérieur apporte tellement.

La règle des 3 clics

Même si cette règle est un peu controversée dans le milieu, vu qu’elle ne fonctionne pas sur des gros sites. Elle peut permettre de poser de solides bases rapidement. Tout doit être accessible en 3 clics depuis l’accueil, pas plus.

Erreur 4 : Pas de preuve sociale

Profil d'utilisateurs en ligne

C’est bien connu, nous sommes attirés par ce que les autres ont validé. On peut se dire qu’on n’est pas comme tout le monde, mais l’avis des autres reste important dans la phase de décision. Pour favoriser cette décision, on peut s’appuyer sur celle qu’on prit les autres.

Remettons-nous dans cette situation où tu as tout bien décris, avec ton offre, mais où sont tes clients, tes partenaires ? Ça fait moins bien que les autres de ne pas en avoir.

Alors pour ceux qui débutent forcément, c’est compliqué et on fait sans, mais pour ceux qui ont de la bouteille, il faut se mettre en avant. Pardon, mettre la confiance des autres en avant.

Des témoignages

Met juste les mots qu’ont utilisés tes clients pour décrire ce que tu as fait, le ressenti qu’ils ont eu. En prime, après leur avoir demandé ça, si tu as bien travaillé, tu auras la pêche !

Des études de cas

Petit complément des témoignages, avoir des études de cas permet à ton lecteur de s’identifier et de se projeter dans le projet. Donc, idéal quand il ressemble à ton client précédent.

#Le visuel

Erreur 5 : Un manque de cohérence

Mise en page d'un côté orange et de l'autre blanc et noir

La cohérence ou le fameux fil rouge à suivre.

Au début d’un projet, on fixe des bases. Que ce soit des couleurs, des typographies ou juste le ton à utiliser. Le but de la cohérence, c’est de ne pas se perdre, de ne pas dévier de ses bases, de garder le même message, de garder le même objectif. La cohérence est autant visuelle que dans le contenu.

Imagine, tu atterris sur un site web plein de couleur, l’arc-en-ciel sous tes yeux. Ça claque niveau couleur, mais la page d’après, sobre en noir et blanc. Hmm, pas très cohérent, tu en conviens ?

Pour éviter d’étaler ta palette de peinture :

Limite-toi à deux éléments

2 couleurs, 2 typographies grand maximum, ça marche pour la plupart des styles graphiques. Comme ça, tu as un choix, mais limité et tu gardes le même partout.

J

Prends du recul

Prends du temps, fait une autre tâche et reviens avec un regard neuf et constate si c’est vraiment cohérent tout ça ?

Erreur 6 : L’accessibilité oubliée

Texte jaune sur fond blanc non visible

L’accessibilité désigne la possibilité pour une personne quelle qu’elle soit, avec un trouble, avec une limitation, malvoyante, avec un mauvais environnement, etc. d’accéder à ton contenu.

L’accessibilité sur le web est devenue obligatoire pour certaines grosses organisations, et ce n’est pas pour rien.

Elle ne sert pas juste aux personnes ayant des difficultés, mais apporte aussi un confort à tous.

Prenons l’exemple d’un site dont la couleur principale est le jaune, un jaune bien clair. Pour “respecter” sa charte graphique et sa cohérence, le titre possède ce fameux jaune. Sur fond blanc.

Tu ne vois pas le problème ? C’est normal, le titre est illisible, plisse bien les yeux pour tenter de le voir. Petit bonus, essaye de lire un titre jaune sur fond clair dans un environnement lumineux, il va disparaître totalement cette fois-ci.

Pour éviter ce genre de choses :

U

Vérifie le contraste

L’erreur commune est de vérifier soi-même. Tu as peut-être de bons yeux, mais pas tout le monde, alors appuie-toi sur des données chiffrées. Mon site préféré pour vérifier : whocanuse.com

Teste ton site

Il existe de nombreux sites qui te permettent de comprendre les améliorations possibles. Comme : Wave, Audioeye, aChecker.

Tu peux aussi tester ton site par toi-même ou avec d’autres, pour comprendre les difficultés de chacun et si tout est clair.

Si tu veux plus de détails sur l’accessibilité et comment t’améliorer, j’ai listé 10 astuces pour être accessibles sur le web.

Erreur 7 : Une mise en page rapide

Mise en page avec un texte trop long

Maintenant, tu sais à quel point le contenu est important, mais autre chose va venir jouer sur le fait de le rendre intéressant : la mise en page.

Revenons sur ton site où tu as ajouté tout ce qu’il faut niveau contenu, répondu à toutes les interrogations. Tu écris, tu écris, et en voilà des beaux pâtés de textes ! Félicitations, ton contenu ne donne pas envie d’être lu. Pourquoi ? Tout simplement parce que notre cerveau trouve ça trop long.

Je te rassure, inutile d’être expert en web design, il existe des astuces simples à mettre en place :

Utilise l’espace à ton avantage

Il faut rendre ton contenu “digérable” sinon ça passe automatiquement à la trappe sauf pour les plus téméraires. Pour ça, n’hésite pas à utiliser des retours à la ligne, des listes à puces, des phrases courtes.

f

Varie ta mise en page

Pour les moins designers, c’est plus facile de tout mettre en une colonne. Le problème ? Notre œil s’ennuie. Ajoute de la variation. Ajoute 2 colonnes, 3 colonnes, une image, une icône. Avec peu d’éléments, tu peux quand même rendre ton contenu dynamique.

#La technique

Erreur 8 : Non responsive

Illustration d'une page web et d'un téléphone

Selon une enquête de Hootsuite et We Are Social, en 2022, le trafic internet mobile dans le monde représente 59,7 %. Et la France n’est pas en reste et suit clairement la tendance.

Où est-ce que je veux en venir ? On ne peut pas ignorer le fait d’adapter son site pour mobile, ce qu’on appelle dans le milieu le responsive.

Figure-toi qu’en 2020, j’ai eu l’occasion de participer à une refonte d’un site d’un hôpital. Leur site daté de 2006. Impossible d’accéder à quelconque information sur mobile, leur site était encore bloqué en 4 tiers quel que soit le type d’écran ! Inutile de préciser qu’en plus leur type de patient a besoin réellement d’information rassurante, et le fait que le site date et ne soit pas adapté, ne les aidait pas.

Teste sur ton mobile

Rien ne vaut mieux que tester. Accède à ton site sur ton téléphone et regarde ce qui bloque, ce qui est mal affiché. Je te conseille aussi de tester sur différents téléphones de différentes marques et tailles.

R

Vérifie tes colonnes et leur lisibilité

Si tu as un doute sur ce qui est le mieux pour ta mise en page mobile, c’est le moment où tu as le droit de tout mettre en une seule colonne. L’espace reste limité, donc c’est ok.

Erreur 9 : Un temps de chargement trop long

Illustration d'une vitesse lente sur une page web

On entre dans la partie un peu plus technique, mais pour autant essentiel : le temps de chargement. Sois la vitesse à laquelle tu peux accéder à chacune de tes pages. Pour te situer, on dit souvent que si un site web a besoin de plus de 3 secondes pour se charger, 40 % des personnes le quittent.

Pour te mettre en situation : tu atterris sur un site, et là, il charge, il charge.

Inévitablement, tu vas être tenté à chaque seconde supplémentaire de le quitter si tu ne vois rien. Tout simplement, car il ne te fournit pas ce que tu as envie de voir et en plus, tu pourrais penser qu’il est cassé ou qu’il dysfonctionne.

Pour éviter ce ressenti :

Teste la vitesse avec des outils spécifiques

Si tu testes par toi-même, tu peux avoir l’impression qu’il charge rapidement alors que c’est faux. Artificiellement, tu vas fausser la vraie info, car tu as déjà visité la page donc ton navigateur la en mémoire et tu peux être avantagé, car tu es connecté en tant qu’administrateur. Je te conseille de tester avec l’outil de Google : PageSpeed Insights.

Optimise tes images

Parfois, c’est juste ça. “Juste” une image un peu trop lourde. Fait attention à les réduire en poids avant de les intégrer sur ton site. Une image d’1 méga, c’est déjà trop lourd.

Conclusion : Prendre du recul

Ce sont 9 erreurs fréquentes qui sont assez générales (pour des raisons évidentes, je ne peux pas tout lister). Si je devais donner un conseil final et général : prendre du recul, demander à d’autres avec un regard neuf. Ça change la donne et ça permet de se challenger plus rapidement.

N’oublie pas que le principal objectif est de créer une expérience utilisateur fluide et engageante. Prends le temps de réfléchir, de tester et d’ajuster en fonction des retours de tes utilisateurs.

Si jamais tu souhaites des conseils plus approfondis et reliés directement à ta situation, je peux te faire un retour gratuit de ton site à l’occasion d’un thé virtuel 😊

Une question, un besoin ?
Discutons-en autour d'un thé virtuel !