Accueil 9 Le web 9 As-tu vraiment besoin d’un site internet ?

As-tu vraiment besoin d’un site internet ?

Personne qui réfléchit en face de nombreux concept sur papier

Si tu es ici, c’est pour te poser une question cruciale : est-ce que tu as vraiment besoin d’un site internet ?

Tu hésites peut-être à te lancer avec ce nouvel outil. Est-ce vraiment pour toi ? Est-ce que ça va correspondre à tes clients ?

Selon l’étude Sortlist commandée par la France, 77 % des entreprises possèdent un site web en 2022. Et le critère numéro 1 de ce choix est les opportunités commerciales qu’il peut apporter.

Quelles opportunités peuvent apporter un site web ?

b

Faciliter l’accès à tes informations et tes offres

Tout simplement regrouper les informations te concernant. Faire en sorte qu’à un endroit, ton site, puisse fournir les informations pertinentes sur toi, ton activité. Une sorte de carte de visite numérique avec un peu plus de détail.

Être le propriétaire de cet endroit permet de gérer et communiquer sans contrainte et sans peur de l’algorithme des réseaux sociaux.

Que l’on te comprenne “juste avec un site”.

En structurant correctement ton site, tu peux ainsi guider tes utilisateurs vers un objectif précis, comme la prise de rendez-vous découverte.

R

Être crédible sur le web

La confiance des clients est un point décisif. Alors, autant tout faire pour l’obtenir.

Malheureusement, des fois, notre charme naturel ne fait pas tout. Il faut savoir s’entourer d’outil pour se sublimer. Spoiler, un site est ce type d’outil.

De plus, travailler son site pour finalement travailler l’expérience client montre que :

  • Tu es sérieux dans ton approche
  • Tu accordes de l’importance à ton activité (donc tes clients)
  • Tu es prêt à offrir de la qualité pour tes clients

Gagner en visibilité en ligne

Forcément qui dit nouvel outil, dit nouvelles habitudes, nouveaux terrains, voire même nouvelles personnes. En étant présent avec un site, tu te démarques encore plus de tes concurrents qui n’en ont pas.

Je triche, car c’est relié à la crédibilité aussi, mais en tapant le nom d’une marque sur Google, on va plus facilement aller sur le site de la marque et ensuite ses réseaux sociaux.

Sans oublier que si tu décides de travailler ta stratégie de contenu (mots-clés et compagnie) tu pourras remonter dans certaines recherches de mots-clés précis.

Concrètement, tu pourras avoir plus de visibilité avec des personnes qualifiées par leur recherche.

Quelles sont les raisons de ne pas en avoir ?

Madame indécise

Après les avantages, il faut bien citer les méfiances.

Toujours d’après l’étude de sortlist, voici les 3 raisons qu’ont les entreprises pour ne pas avoir de site :

Pas pertinent par rapport à ton activité et tes cibles

Il vaut mieux ne pas se le cacher. Des fois, ce n’est juste pas pertinent.

Oui, je l’admets alors que j’en crée : quand tes clients ne vont pas sur le web ou ne t’y attendent pas, ça ne sert pas à grand-chose d’y être.

Par exemple, si j’ai envie de me faire couper les cheveux, je vais plutôt demander à mes proches, regarder sur Google Maps pour avoir les vrais avis et le numéro de téléphone du coiffeur. Si mon coiffeur a un site, à part un calendrier de réservation, rien ne m’intéressera.

Vérifier où sont les habitudes de tes clients, où est-ce qu’ils ont l’habitude d’obtenir des informations est vital pour définir les bons outils à mettre en place. Le site peut ou non en faire partie.

Les réseaux sociaux font l’affaire

Les réseaux sociaux permettent de communiquer facilement et rapidement, je ne vais pas le nier. Ils font un très bon travail pour faire émerger une communauté, pousser à l’engagement, etc.

Comme pour cette histoire de coiffeur, au final, les réseaux “suffisent”.

Après, chaque réseau est un outil à utiliser en fonction de ses clients, chaque réseau à ses propres codes et chaque réseau dépendent d’une grosse société. Sur les réseaux, chacun dépend de ce fameux algorithme alors que sur un site, on définit nos propres règles. Pour le coup, même si Google ferme, les sites resteront sur le web.

Le résonnement de n’utiliser que ça est bon si on ne souhaite que communiquer sans aller en profondeur dans les sujets. Qu’ils soient liés à des domaines d’expertise ou juste sa propre offre.

Manque de connaissances, manque de temps

Parfois, c’est simplement, parce qu’on ne connaît pas assez. Que la seule chose que l’on sait, c’est que ça paraît technique, long, et que bon, on a d’autres priorités comme nos clients.

Dans ce cas-là, la question à se poser, c’est : est-ce que ça vaut le coup par rapport aux avantages que ça peut apporter (le premier point de l’article) ?

Puis, est-ce que tu veux prendre le temps de le faire ? Ou, est-ce que tu veux déléguer cette tâche ?

En fonction, il va falloir se former ou rencontrer la bonne personne.

On peut facilement tomber dans le piège des outils gratuit ou des outils à base d’IA pour tout créer. Puis obtenir un résultat très éloigné de tes attentes ou pire éloigné des attentes de tes clients.

Qu’est-ce qui fait qu’un site marche ?

Tu as peut-être remarqué que pour les avantages, j’ai utilisé des peut-être, des possibilités de résultats. Parce que, oui, ce n’est pas une certitude.

Outils de mesure disposés sur une table

Une stratégie qui est définie et travaillée

Si tu n’as pas de stratégie, tu peux facilement te prendre un mur. Je ne compte plus tous les entrepreneurs que j’ai interrogés qui se disent déçus de leur site et qui ont perdu tout espoir d’en faire quoi que ce soit.

Dans ce cas-là, comment définir sa stratégie ?

Définir sa cible

Avant d’établir quoi que ce soit, il faut définir qui tu vises.

Qu’est-ce qui définit tes clients ? Quelles sont leurs habitudes ? Quelle est leur problématique ?

Bien connaître tes clients en amont te permettra :

  • De mieux les comprendre
  • De mieux aligner ta communication avec eux

Définir l’objectif du site

Si jamais, tu te rends compte que communiquer avec un site est efficace avec ta cible, alors il faut définir l’objectif de celui-ci.

  • Est-ce que tu veux qu’ils prennent contact ?
  • Est-ce que tu veux qu’ils réservent un rendez-vous découverte ?
  • Est-ce que tu veux leurs mails ?
  • Est-ce que tu veux te créer une audience ?

Travailler son objectif

Une fois ton objectif choisi, tu n’as fait que la moitié du chemin. En effet, il manque le fait de l’appliquer et selon ton objectif les éléments à mettre en place ne seront pas les mêmes et peuvent différer selon tes préférences.

  • Un blog pour la visibilité
  • Une structure de texte qui agite le problème avant de présenter la solution
  • Une pop-up toutes les minutes pour télécharger une ressource et obtenir une adresse mail
  • etc.

Ce que tes clients attendent de ton site

Tu penses que tu as tous les éléments pour te lancer ? Il manque encore un point important : les attentes.

Qu’est-ce que tes clients attendent de trouver ? Qu’est-ce qu’ils souhaitent avoir ? Et qu’est-ce qui leur sera utile ?

Travailler son contenu

Même si tu ne veux pas travailler particulièrement ton référencement (mots-clés et compagnie), travailler son contenu est une chose essentielle.

Et c’est là qu’il peut y avoir des erreurs :

  • Explique dès le début la problématique avant tout
  • Relie ensuite la solution à ce problème à ton offre
  • Ajoute des explications sur les questions qui sont posées régulièrement

Travailler sa mise en page

Tu as ton texte, mais ne sous-estimes pas la mise en page. Là aussi, il y a certaines attentes :

  • Responsive. Que ton site soit aussi bien sur mobile que sur le reste
  • Simple de compréhension. Il faut que les informations soient claires, et ça, ça se joue principalement avec la mise en page (saut de ligne, gras, colonnes, etc.)

Demander un retour aux concernés

Demander directement à vos clients si ça a eu un impact dans leur choix, si ça peut avoir un impact dans leur recommandation. Demandez à vos pairs si ça vous rend plus crédible.

On peut être tenté de juste regarder nos petites statistiques de site pour voir le nombre de personnes qui visite, le nombre qui clique. Mais le plus important : c’est le nombre qui convertisse, qui devienne des clients.

Un retour d’un client dans une situation réelle est toujours utile. Demandez-lui toutes les frictions qu’il a eues, tout ce qui lui a plu, moins plu et améliorer le site en fonction.

icône expliquant l'objectif

En résumé

Nous pouvons en déduire que la réponse à la question : « as-tu vraiment besoin d’un site internet ? » est défini selon les opportunités que tu peux avoir en fonction de ta cible.

Pour certains, c’est une évidence. Pour d’autres, c’est un traumatisme.

Mais, la vérité, c’est que c’est un outil de communication. Et tout outil doit avoir un objectif précis pour être utile 🤗

Alors, si tu veux réellement l’utiliser, travaille-le.

Une question, un besoin ?
Discutons-en autour d'un thé virtuel !